Le vol à voile en plaine fonctionne grâce aux ascendances qui sont des vents verticaux provoqués par des contrastes de températures au niveau du sol et qui permettent donc au planeur de monter. Ces ascendances sont matérialisées en haut de l’ascendance par des nuages appelés cumulus lorsque la masse d’air est suffisamment « humide ». Sans nuages, il peut aussi exister des ascendances qui sont alors appelées thermiques purs. En montagne, les ascendances peuvent être aussi provoquées par les vents horizontaux qui se transforment en vents verticaux lorsqu’ils frappent perpendiculairement la montagne . En montagne, on peut aussi rencontrer ce que l’on appelle du vol d’onde. Ceci arrive généralement par situation de vent fort qui frappe perpendiculairement les chaines de montagne (par exemple, dans les Alpes avec du Mistral ou dans les Pyrénées par vent de sud). Le vol d’ondes permet de monter à des altitudes très importantes.

Dernières nouvelles

Comment fait-on décoller un planeur ?

Lancement au treuil Aux Planeurs de Brocéliande, nous disposons d'un treuil électrique monté sur une remorque. Le treuil dispose de 2 gros tambours sur lesquels sont enroulés des câbles de 1000m de long que l'on déroule sur toute la longueur de la piste. A l'autre...

Combien de temps peut-on rester en l’air ?

En Bretagne, nous volons couramment entre 4h à 6h lorsque les conditions sont bonnes. Un Français a volé plus de 50h d'affilée en Provence, mais c'est désormais impossible car on n'a plus le droit de voler de nuit en planeur.Dernières nouvelles

Partager